www.academiasocrates.es
Académie SOCRATE
No hay más que una historia: La historia del hombre. Todas las historias nacionales no son más que capítulos de la mayor.
Rabindranath Tagore,  filósofo y escritor indio.  1861-1941
    Académie         Socrate    



La présente traduction au français de la section de Socrate de ce site a été possible grâce à la collaboration désintéressée de Alicia B. Mondéjar.
Traductrice.



Busto de Sócrates

Biographie de Platon


Vie et oeuvres de l'élève plus connu de Socrate


Busto de Platón
Platon est né à Athènes, probablement dans l’année 427 av. J.-C.; il appartenait à une famille noble et les ascendants de son père ainsi comme ceux de sa mère étaient des illustres.

Il a reçu l’éducation physique et intellectuelle de jeunes de son époque ; il est possible qu'il ait suivi les leçons de l’héraclitéen Cratyle . Ce fut la rencontre avec Socrate en l'année 407 qui constitua l'événement capital de la vie de Platon. Le maître avait alors soixante-trois ans et l'élève vingt. Platon a dû suivre les leçons de Socrate pendant huit ans.

Peu de temps après la chute des Trente, trois délateurs accusent Socrate de corrompre la jeunesse et de ne pas croire aux dieux de la ville ; condamné à mort, il a refusé de s'évader et a bu la ciguë en 399. Platon n'était pas présent dans les derniers moments de son maître, relatés dans le Phédon; mais cette scandaleuse injustice a dû être pour lui le prototype de l'acte inique contre lequel tout philosophe devait se battre pour éviter sa répétition.

Étant donné qu'il risquait d’être dérangé pour sa condition d'élève de Socrate, Platon s'est réfugié tout de suite avec des élèves, des amis, à Mégare ; là-bas une célèbre école les a accueilli et il est entré en contact avec Euclide le mégalithique.

On ne sait pas avec certitude quelle a été la durée de son séjour à Athènes mais probablement de trois ans. De là Platon est parti vers l'Afrique ; il s'est arrêté en Égypte, et ensuite à cyrénaïque, où il a fréquenté Aristippe de Cyrène et le mathématicien Théodore. Dans cet endroit les biographes de Platon donnent des diverses versions sur l'ordre de ses voyages. Pour certains il est rentré directement à Athènes ; pour d'autres il s'est dirigé vers l’Italie méridionale avec le but de connaître les Pythagoriques, en particulier Archytas de Tarente. Il est probable que la composition de Hippias mineur, Alcibiade, l'apologie , Euthyphron, Criton, Hippias majeur, Charmide, Lachès, Lysis, Protagoras, Gorgias et Menon soit située dans cette période de la vie de Platon

Autour de l'année 398 Platon quitte l'Italie (ou Athènes selon l'autre tradition) pour se diriger en Sicile. Là-bas, à Syracuse, régnait un grec d'origine modeste, Denys I l’ancien qui tien en échec les carthaginois et qui est devenu le maître absolu de la Sicile. Sa cour est fastueuse ; les vices nombreux ; mais Denys est célèbre. Platon devient ami avec Dion, beau-frère de Denys, qui a des prétentions de philosophe et admire les socratiques.

Qu'est-ce qui s’est passé vraiment ? Est-ce que Platon a fustigé les habitudes décadentes de la cour ? Est-ce que Denys se méfiait de la présence de cet athénien ami de son beau-frère ?

Nous ne le savons pas exactement ; mais quoi qu'il en soit, Denys oblige Platon à s'embarquer dans un navire Spartiate. Ce bateau - poussé par la tempête peut-être à cause d’un plan de Denys? – doit faire escale dans l'île d’Egine, étant donné la guerre contre Athènes et Platon est vendu comme esclave. Heureusement Aniceris, rencontré à Cyrène, le reconnaît, paye sa rançon et le libère. Platon peut rentrer à Athènes en l’an 387.

Le philosophe achète un gymnase et un parc situé dans le nord-est de la ville et fonde une école, L'Académie dans cet endroit. Il s'agit de la première école de philosophie organisée comme une université, avec son statut, règlement, logement destiné aux étudiants, salle des conférences, musée, bibliothèque, etc.

De tous les coins de la Grèce et du monde méditerranéen arrivent des élèves pour suivre les cours de Platon. Dans cette époque, sans doute, il a écrit Le Phédon, Le Banquet, Le Phèdre, Ion, Ménéxène, Euthydème, Cratyle, et commence La République.

Vers l'année 367 Denys I l'Ancien meurt et son fils aîné, Denys II le Jeune, monte au trône ; il a 30 ans et n'a pas d'expérience dans les affaires publiques. Dion appelle immédiatement Platon lui faisant voir les perspectives offertes pour réaliser des réformes politiques à travers l'application de ces idées. Le philosophe s’y rend et laisse la direction de l'académie à Eudoxe. Denys l'accueille très bien et semble se montrer élève complaisant; cependant, très tôt Denys voit Dion et son hôte comme des possibles ennemis. Il envoie Dion en exil et peu après Platon, qu’il avait retenu prisonnier quelque temps.

Le monarque promet, cependant, les appeler l'un et l'autre. Une foi à Athènes Platon y reste pendant six ans et compose probablement Parménide, Théétète, Sophiste, Politique, Philèbe.

En 361, Denys invite Platon à nouveau. Le philosophe y retourne avec quelques disciples, et laisse la direction de l'académie à Héraclide du Pont. Peut-être que Platon défendait la cause de Dion devant Denys. Celui-ci, loin d'appeler son parent, il a confisqué ses biens, il a obligé son épouse à se marier avec le gouverneur de Syracuse et a forcé Platon à rester dans la résidence qu’il lui avait assigné. Grâce à l'intervention d’Archytas, il a été libéré et a pu rentrer à Athènes.

En ce qui concerne Dion, il fini par recruter une armée et embarque avec quelques amis de Platon pour prendre Syracuse par surprise. Le succès l’accompagne et il instaure une dictature qui dure trois ans, jusqu'à ce que finalement il est assassiné par son ami, le platonique Calipe.

Le philosophe est resté à Athènes et a dû mourir là-bas aux alentours de l'année 347 av. J.-C.. A cette période finale de sa vie il a continué à la tête de L’académie et a écrit Timée, Critias et les Lois qui sont restés inachevés.

Les oeuvres de Platon
Pour l'authentification des écrits platoniques on dispose des critères externes : une oeuvre est considérée authentique si Aristote ou Cicéron l’attribuent au philosophe, où si l’on trouve des citations d’une oeuvre à l'intérieur d'une autre. Il y a aussi d'autres critères internes : un écrit sera adjugé à Platon s’il est en harmonie avec sa philosophie ; cependant, on voit les dangers d'un tel procédé qui consiste à définir premièrement Platon pour pouvoir juger ses travaux après.

D'autres critiques ont utilisé la méthode stylo métrique qui consiste à mesurer la fréquence dont certains mots courants apparaissent pour déterminer un « style » de Platon qui permettrait authentifier une oeuvre selon la forme dont elle a été écrite. Mais on doit observer que le style n'est pas une donnée immuable en un homme qui a vécu près de quatre-vingts ans.

Un possible ordre chronologique est le suivant :

- Hippias mineur, sur le Mensonge.
- Alcibiade, sur la Nature de l'homme, genre maïeutique
- Apologie de Socrate
- Euthyphron, De la Pitié, genre probatoire
- Criton, Du Devoir, genre éthique
- Hippias majeur, sur la Beauté
- Lachès, sur le courage, genre maïeutique
- Lysis sur l'Amitié, genre maïeutique
- Charmide, sur la Sagesse, genre probatoire
- Protagoras, sur Les Sophistes, genre démonstratif
- Gorgias, sur la rhétorique, genre refutatif
- Menon, sur la Vertu, genre probatoire
- Phédon, de l’Ame, genre moral
- Phèdre, De la Beauté, genre moral
- Le Banquet , De l'Amour, genre moral
- Ion, sur l’Iliade, genre probatoire
- Ménéxène, De la prière funèbre, genre moral
- Euthydème ou des Sophismes
- Cratyle, sur l’Exactitude des noms
- République, sur la Justice, dialogue politique
- Parménide
- Théétète sur la science, genre peirastique
- Sophiste, De l’Etre, genre logique
- Le politicien
- Philèbe, du Plaisir, genre éthique
- Timée
- Critias, ou l’Atlantide
- Les Lois, ou de la législation
- Épinomis, ou le Philosophe (attribution discutée)
- Lettres (son authenticité est très discutée ; il est probable cependant que la lettre VII, qui offre de nombreux détails sur la vie de Platon, soit authentique).
- Dialogues douteux : deuxième Alcibiade, Hipparque, Minos, Rivaux, Théagès, Clitophon
- Dialogues apocryphes : Du juste, De la vertu, Démodocos, Sisyphe, Eryxias
- Axíochos, Définitions

Toutes ces oeuvres sont arrivées jusqu’à nous sous forme manuscrite, dont le plus anciens remontent au moyen âge byzantin.

On doit ajouter que, jusqu'à la renaissance, les oeuvres de Platon ont été commentées ou utilisées par de nombreux auteurs.

< Volver     Subir ^ 2003-2014 © AcademiaSocrates.com (España)